Apprendre une leçon

Qui s’y frotte s’y pique. La vie nous donne parfois de dures leçons, qu’il nous faut bien retenir pour ne pas répéter ses erreurs. On tire des leçons qui nous seront utiles par la suite. Ainsi va la vie.

En contexte canadien, on entend souvent les expressions suivantes : apprendre sa leçon/des leçons; des leçons ont été apprises à la suite de cet échec.

Ces expressions se comprennent facilement, certes, mais n’ont pas exactement le même sens. Apprendre sa leçon, nous dit le Larousse, c’est « Répéter fidèlement ce que l’on nous a prescrit de dire et nonque l’on pense. » On voit tout de suite que le contexte est pédagogique. Le Robert précise : « Il a bien appris sa leçon : il répète fidèlement ce qu’on lui a commandé de dire. »

Tirer des leçons d’une expérience est l’expression française correcte; apprendre des leçons, après une déconvenue est inspiré de l’anglais. Le Collins est très clair à ce sujet :

You use lesson to refer to an experience which acts as a warning to you or an example from wich you should learn. I had learned an important lesson; adults must take responsibility for their own fate.

Dégageons une leçon de tout ceci : attention aux calques syntaxiques de l’anglais. Que cela nous serve de leçon. Pardonnez-moi de vous faire la leçon ainsi.

3 Thoughts on “Apprendre une leçon

  1. Jean on 2 mai 2022 at 09:42 said:

    Merci, très instructif!

  2. Continuons d’apprendre à tirer des leçons de tout ce que la vie nous apporte de poésie. Votre page est un rare bijou de l’océan internet.

    Claudio

  3. Jacques Sylvain on 3 mai 2022 at 17:30 said:

    Coïncidence ou pas, je venais de voir cette tournure dans le Journal de Montréal, à savoir « apprendre sa leçon ». Je crois savoir qu’on peut également tirer un enseignement ou des enseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation