Thématique

Le mot thématique est très en vogue ces temps-ci. Il figurait en bonne place sur la page d’accueil de la fête nationale du Québec. La thématique en question, c’était les huit millions d’étincelles qui symboliseraient l’ensemble de la population du Québec.

Un autre site, sur les recettes du Québec, parlait des thématiques culinaires : 15 recettes de sauces à spaghetti…

Le terme fait partie de l’arsenal des mots fétiches propagés par les médias. Comme cela arrive souvent, personne ne semble s’être interrogé sur le sens véritable du terme. Alors, nous avons des thématiques partout, parce que les rédacteurs le trouvent plus joli que thème et que tout le monde l’emploie sans discernement. Même histoire avec son cousin lointain, problématique. Quand un mot devient galvaudé, il perd souvent son sens originel. C’est le prix à payer pour hurler avec les loups.

Une thématique n’est pas un thème. Les grands dictionnaires définissent une thématique comme un système organisé de thèmes; c’est un mot bien plus lourd de signification qu’un simple thème. On devrait donc l’employer dans un contexte précis et avec circonspection.

Par exemple, l’environnement pourrait être la thématique d’un congrès, et l’acidification des lacs l’un des thèmes traités.

Le mot thématique est aussi un adjectif, qui signifie ce qui est relatif à un thème.

On peut penser à une soirée thématique à des parcs thématiques.

One Thought on “Thématique

  1. Encore un excellent article, André. J’aime la phrase « Comme cela arrive souvent, personne ne semble s’être interrogé sur le sens véritable du terme ». Un constat malheureusement exact. C’est aussi le sort réservé à certaines idées et certains concepts que l’on répète ad nauseam, Le fameux principe du balancier, par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation