Michigan ou Michiganne?

Le Michigan et le Wisconsin sont des États du Nord des États-Unis. Les Canadiens prononcent leur nom comme s’il s’agissait de toponymes français, c’est-à-dire en prononçant la syllabe finale avec la nasale. Michigan comme dans origan et Wisconsin comme dans coussin.

Ce ne sont pas les seuls mots à subir cette transformation : Boston y passe aussi, comme dans futon. Cela donne bosse-ton.

Les Français s’établissant au Canada ne s’y habituent pas : ils maintiennent la prononciation francisée qui nous donne Michiganne, Wisconsinne, Bostonne. Cette fois-ci, ce sont les Canadiens qui ne s’habituent pas!

De ce côté-ci de l’Atlantique, on se targue de mieux prononcer les noms anglais, parce que nous sommes en contact quotidien avec la langue de Shakespeare. Les prononciations francisées – et souvent déformées – entendues sur les ondes européennes nous font parfois sourire.

Mais les Canadiens ne sont pas toujours logiques. Enfin, qu’est-ce qui nous prend d’utiliser des nasales pour certains noms anglais et pas pour d’autres? D’ailleurs, nul ne songerait à utiliser des nasales pour des noms allemands ou espagnols.

Michigan, Wisconsin et Boston sont sans doute des caprices de l’usage.

Il est amusant de noter que Canadiens et Québécois ne prononceront jamais Washington comme ils prononcent Boston. La capitale américaine garde son accent anglais, tandis que le berceau de la Révolution américaine rime avec futon. Étrange.

One Thought on “Michigan ou Michiganne?

  1. « M. Trudeau est donc francophone par son père »

    L’existence du gène francophone a finalement été prouvée ? Si c’est un abus de langage, ça ne vous ressemble pas. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation