Finnois ou Finlandais?

Lancement d’une nouvelle série sur les mythes en toponymie. Aujourd’hui, la Finlande.

Comment s’appellent les habitants de ce pays nordique? Beaucoup répondront les Finnois, ce qui est en partie vrai. En fait, les habitants de la Finlande sont des Finlandais. Pourquoi?

Les Finnois sont un peuple de souche finno-ougrienne, ce qui signifie qu’ils appartiennent au même groupe ethnique que les Hongrois et les Estoniens. Ces peuples parlent des langues qui ne sont pas rattachées aux langues germaniques ou slaves. Les racines ne sont pas les mêmes.

Les Finnois ne font pas partie de la même famille que les Danois, Norvégiens, Suédois et Islandais, dignes descendants des Vikings.

Ces peuples arrivent assez bien à se comprendre, car leurs langues respectives se ressemblent; ce sont des langues germaniques. Les mots sont souvent semblables. Par exemple, boire se dit drikke en danois et en norvégien, dricka en suédois et drykkur en islandais. En Finlande, on dira plutôt juoma.

Peu de gens le savent, mais la Finlande a une minorité suédoise, dont les racines ethniques sont germaniques, contrairement à la majorité finnoise. Il serait fautif de qualifier de Finnois un Finlandais de souche suédoise. Il possède la nationalité finlandaise, certes, mais il n’est pas de souche finno-ougrienne.

C’est pourquoi les habitants de la Finlande sont des Finlandais, alors que la langue nationale est le finnois.

La Scandinavie, l’Europe du Nord, la même chose? Réponses dans cet article. Aussi : la Norvège et ses deux langues nationales.

15 Thoughts on “Finnois ou Finlandais?

  1. Explication très claire.

    Une distinction analogue peut être faite entre les Thaïlandais (citoyens de la Thaïlande) et les Thaïs (citoyen thaïlandais de race thaïe) : tous les Thaïlandais ne sont pas des Thaïs.

    Cordialement. JR

    • Olivier on 1 décembre 2017 at 05:43 said:

      Il n’y pas de race humaine, ni une ni plusieurs, tout juste UNE espèce humaine valable pour toute l’humanité. Alors dans le cas présent, parlons plutôt d’ethnie thaïe que de race thaïe.

      • AntiK on 11 novembre 2018 at 08:35 said:

        Remplacer un mot par un autre pour faire politiquement correct est d’un non sens affligeant.
        Plein le dos de la bien-pensance des gens comme toi qui se proclament du camp du bien.

        • S L L on 10 avril 2021 at 18:41 said:

          Le souci du mot juste (c.-à-d. simplement « correct », pas nécessairement d’un point de vue politique…) me semble approprié lorsqu’il s’agit de commenter une capsule sur la langue française !

  2. alixe O on 6 juin 2017 at 14:33 said:

    Très intéressant.

    Je dirais même plus – dixit Dupont et Dupond (Tintin) – aux Pays-Bas, les Néerlandais ne sont pas tous Hollandais. Le royaume compte douze provinces dont la Hollande Méridionale et la Hollande Septentrionale qui forment la région de Hollande d’où viennent les …Hollandais.
    Et le fromage de Hollande, alors ? le gouda vient de la ville de Gouda et le maasdam de Maasdam, tous deux en Hollande Méridionale.
    Bonne dégustation !

  3. lina Cosme on 30 août 2017 at 02:23 said:

    Tout comme les Israelites, qui ne sont pas tous des juifs, il y en a qui sont même des chrétiens, des musulmans, des indus, des bouddhistes etc…. et même des athéees.

  4. On a le même type de subtilité avec les Bosniens (habitants de Bosnie-Herzégovine) qui ne se confondent pas avec l’ethnie bosniaque. De même, les Malais unis par la langue et la culture, ne se confondent pas avec les Malaisiens.
    Enfin, on se gardera de confondre les Français avec les Francs, anciens Germains causant le francique alors que leurs presque homonymes contemporains baragouinent le… franglais.

  5. Jérôme Candys-Dauléard on 13 septembre 2017 at 17:26 said:

    Se on totta! 😉

  6. Pingback: La Norvège | André Racicot : Au cœur du français

  7. Très intéressant. J’arrive certainement après la bataille mais j’aimerais apporter ma petite contribution à ce recensement ethnonymique. Pour ce qui relève des îles Féroé, entre l’Islande et l’Ecosse, on trouve les synonymes « féringien » et « féroïen ». Je n’ai pas trouvé d’explication convaincante pour justifier l’existence de ces deux termes, mais il semblerait que « féringien » soit plutôt issu du vocabulaire maritime.

  8. Ian toni on 3 décembre 2020 at 15:50 said:

    Je dirais seulement que les deux termes existent en français uniquement parce que les Français créent des subtilités là où ce n’est pas nécessaire et aussi parce qu’ils ne parle pas bien les langues étrangères ( sauerkraut traduite littéralement choucroute alors que le sens véritable est sauer= acide et kraut= chou et non croute;)
    En anglais on dit seulement Finnish pour les habitants et finish pour l’adjectif… or Finnish est proche du mot finnois donc on ne devrait dire que Finnois pour habitants et finnois pour adjectif comme c’est le cas avec Français et français…

  9. Aino Ericsson-Jarrick on 10 avril 2021 at 07:48 said:

    Je suis suédoise et le mot boire se traduit par « dricka » et non « drikka ». Le doublement de la lettre k n’existe pas en suédois.

Répondre à Chambaron Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation