Variant

Plusieurs personnes m’ont posé la question au sujet de ce mot suspect, variant.

Le terme vient d’apparaitre au sujet de l’infâme coronavirus. Un variant a été détecté en Angleterre et, déjà, la communauté internationale s’alarme, craignant le pire. Pourtant, cette nouvelle version du virus sera elle aussi neutralisée par les vaccins récemment mis au point. Mais le virus sera néanmoins plus contagieux.

La communauté des langagiers, elle, s’inquiète de ce mot inconnu et lance une armada globules blancs à ses trousses. Sus à l’ennemi! Pourquoi ne dit-on pas «une variante du virus»?

Tout ce qui gribouille, scribouille et gazouille dans Twitter y a mis son grain de sel. Ce qui en ressort, c’est que l’expression variant est tout à fait correcte. D’ailleurs, le Petit Robert est lui aussi contaminé et offre la définition suivantes :

Organisme qui se différencie des autres membres de la même espèce par des caractères mineurs issus de mutations génétiques. Les variants d’un virus.

En espérant que ce texte devienne viral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation