Traduire les toponymes

La traduction des toponymes ne va pas de soi. Des milliers d’entre eux trouvent une niche en français, mais un nombre encore plus grand demeure sans traduction. Quels sont les pays et les langues pour lesquelles (accord de proximité) on trouve le plus d’équivalents en français?

Voilà un aperçu des réflexions que j’ai livrées lors d’une entrevue en balladodiffusion (podcast) donnée à Angela Benoit pour le compte l’Association des traducteurs américains.

Vous pouvez l’écouter en vous rendant sur le site de l’Association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation