Scrum

Le monde journalistique regorge d’expressions anglaises, mais, heureusement, on arrive à les traduire.

Nous voyons régulièrement à l’écran des ministres pris d’assaut par une meute de reporters brandissant micros et caméras pour capter sur le vif leurs dernières réactions à la joute politique qui se déroule au Parlement.

On entendait – et on entend encore – l’expression scrum. Ce terme fait référence aux mêlées qui se produisent dans les matchs de rugby. Vous savez cette pile de torses et de postérieurs aux maillots striés qui se disputent un ballon enfoui sous plusieurs strates de joueurs?

Il ne saurait être question d’assister à ce genre d’exercice dans une enceinte parlementaire, il va sans dire.

L’essaim de journalistes ne bouscule pas, il darde sa victime de questions qui filent comme des flèches.

On parle souvent de mêlée de presse, mêlée journalistique, bien que certains s’étonneront de l’adjectif dans ce dernier cas.

La plume des scribes se fait parfois un peu poétique; lu dans Le Devoir du 22 novembre 2017 : impromptu de presse. Admirable. Cela nous change de faire en sorte que.

L’expression point de presse ne doit pas être confondue avec une simple mêlée de presse. Le point de presse est une séance d’information au cours de laquelle un porte-parole officiel fait le point sur une question et répond brièvement aux questions des médias.

La conférence de presse dure plus longtemps qu’un point de presse. Le plus souvent, elle se déroule dans une salle prévue à cet effet.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation