Récipiendaire

Le physicien canadien Arthur B. McDonald a remporté le prix Nobel de physique de 2015.

En est-il récipiendaire ou lauréat?

Si l’on se fie à ce que l’on entend couramment, on pourrait penser que M. McDonald est récipiendaire. D’ailleurs, l’Université de Sherbrooke ne dresse-t-elle pas la liste des récipiendaires canadiens?

Il est toujours imprudent de se fier aveuglément à ce qu’on lit ou entend…

Car M. McDonald est lauréat du prix Nobel de physique.

Qu’est-ce qu’un lauréat? Le Larousse nous dit que c’est une personne qui a remporté un prix dans un concours.

Mais récipiendaire a la vie dure. Pourtant, on parle ici d’une personne qui reçoit un diplôme universitaire ou est admise dans un corps, une société.

Les lauréats des prix Nobel n’adhèrent pas à l’académie qui les décerne.

On se gardera également d’abuser de la majuscule.

Arthur B. McDonald, lauréat du prix Nobel de physique : seul le nom propre Nobel prend la majuscule initiale.

Toutefois, on écrira le mot « prix » avec la majuscule initiale s’il est mis en apposition avec le nom du lauréat.

Ce qui donne : Arthur B. McDonald, Prix Nobel de physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation