Profil bas

Pour tout langagier à l’esprit aiguisé, il ne fait aucun doute que l’expression Garder un profil bas vient de l’anglais To keep a low profile. La cause est entendue.

Les plus raffinés opteront pour une forme sensiblement différente : Adopter un profil bas; faire profil bas.

Comme on s’en doute, l’expression se voit fréquemment dans la presse française, mais un peu moins au Canada. Elle est entrée au Robert qui la signale comme anglicisme et aussi dans le Larousse.

On peut aisément lui substituer avoir une attitude discrète; se montrer réservé; essayer de ne pas se faire remarquer; se faire oublier.

Détail amusant, les dictionnaires ne recensent aucun profil haut, de quoi avoir le caquet bas…

One Thought on “Profil bas

  1. Chambaron on 24 février 2020 at 16:49 said:

    Étonnant… Je n’aurais pas imaginé un anglicisme à cet endroit. L’étude de fréquence montre des attestations précoces de « profil bas » en français dès le début du XXe siècle, mais dans des domaines techniques uniquement (comme synonyme de courbe mathématique pour des données), plus tardivement pour les pneus. L’usage au sens figuré s’envole en revanche dans les années 1970, tant en français qu’en anglais (US ou UK). Mais il est difficile de détecter qui a influencé qui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation