Méthodologie

Au royaume des tics langagiers prétentieux, méthodologie se taille une belle place. Il vient compléter le trio avec thématique et problématique, qui ont fait l’objet d’articles séparés.

La tendance à l’enflure verbale n’est pas nouvelle : dans un autre article, je l’appelais «charabia chic». L’enflure verbale (et écrite) consiste à utiliser un mot recherché, en réduisant son champ sémantique pour le faire correspondre à une réalité toute simple. On obtient ainsi un effet de rhétorique destiné à impressionner l’interlocuteur.

L’ennui, c’est que personne ne semble vraiment s’interroger sur le sens véritable d’une méthodologie.

Nous avons maintenant des méthodologies un peu partout. Quelle est la différence avec une simple méthode? Qu’est-ce qu’une méthodologie?

Le Petit Robert est clair : Étude des méthodes scientifiques, techniques (subdivision de la logique). Le même ouvrage ajoute un deuxième sens qu’il qualifie d’abusif : Manière de procéder, méthode.

Le Petit Larousse (en ligne : Larousse.fr) va dans le même sens : Étude systématique, par observation de la pratique scientifique des principes qui la fondent et des méthodes de recherche utilisées.

La cause est entendue : méthodologie relève du même genre d’hyperbole que problématique pour problème et thématique pour thème.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation