Lutte à la pauvreté

Certains politiciens entendent mener une lutte à la pauvreté, tandis que d’autres veulent initier lancer une guerre à la drogue. La similitude de ces deux expressions est trompeuse, car guerre et lutte ne gouvernent pas la même préposition.

En effet, qui parlerait de lutter à la pauvreté? L’erreur est ici évidente. Pourtant, dès que l’on emploie le substantif lutte on lui accole tout de suite la préposition à.

En clair, on mène une lutte contre la pauvreté. On lance une guerre contre un ennemi, et on mène une guerre à la drogue.

Dans toutes les langues, le choix des prépositions est arbitraire et souvent illogique. En anglais, par exemple, on attend pour quelqu’un, en allemand on attend sur quelqu’un, tandis qu’en français on attend quelqu’un tout court. Quelle langue a raison? Aucune.

Les fautes de prépositions sont une excellente façon de prendre en défaut une personne parlant une langue seconde, même si elle a un accent et une syntaxe impeccables. Mais il peut très bien arriver que les locuteurs d’une langue puissent eux aussi faire des fautes de préposition. C’est le cas avec lutte à.

3 Thoughts on “Lutte à la pauvreté

  1. Il est rare que j’émette un doute à l’égard de vos billets, André, mais je ne vois pas pourquoi on ne mènerait pas une guerre contre la drogue. Cela me semble tout aussi valable.

    En outre, la préposition n’est pas toujours gouvernée par le substantif, comme je crois le lire ci-dessus. Si on parle simplement de « la guerre contre la drogue », c’est bien le substantif guerre qui gouverne la préposition. Mais si vous parlez de « mener une guerre contre la drogue », on peut aussi considérer que c’est le verbe mener qui commande la préposition – (dans votre exemple, cela ne change d’ailleurs pas la préposition, car mener ne commande à mon sens pas la préposition « à » – sauf pour le lieu de destination).

    Autre exemple illustrant plus nettement mon propos, les hésitations relatives à « modification » (modification à la loi? modification de la loi?). Si je dis que j’apporte une modification à la loi, il est clair que c’est le verbe apporter qui commande la préposition « à » : j’apporte [qqch] à la loi. La relation est entre mon action d’apporter et la loi. Mais si je dis que les députés ont voté la modification de la loi, c’est le substantif modification qui gouverne la préposition « de ». La relation est entre la modification et la loi. Dès lors, la logique n’est plus la même, et la préposition « à » ne devrait plus se justifier (sauf si on sous-entend le participe ‘apportée’ : la modification [apportée] à la loi, auquel cas, ‘apportée’ gouvernerait la préposition). Mais il est plus naturel, selon moi, d’employer « de ». Cela tient au fait que le verbe correspondant, modifier, est un verbe transitif direct. À ma connaissance, le substantif dérivé d’un verbe transitif direct commande traditionnellement la préposition « de ». De fait, Grévisse [353 a) 2°] indique que «… l’objet direct est le plus souvent transformé, avec un nom, en complément introduit par ‘de’. » La construction « la modification de la loi », en l’absence d’un verbe commandant la préposition « à », est à mon avis préférable à la construction « la modification à la loi ».

  2. Cela dit, pour compléter, je suis bien d’accord avec vous : lutte à la pauvreté me hérisse le poil.

  3. Lyne Gagnon on 1 avril 2014 at 13:33 said:

    « Lutte au déficit »! Il s’agit là d’une faute de syntaxe qui a la vie dure. Il y a maintenant près de vingt ans, j’ai assisté à un atelier de l’OTTIAQ donné par un professeur de grand renom de l’Université de Montréal. Un des exercices qu’il nous avait fait faire portait justement sur l’emploi des prépositions. Avec les mots « lutte » et « déficit », il avait recommandé l’emploi de la préposition « à ». Je me suis adressée à lui en privé pour signaler son erreur. Après avoir vérifié si mes arguments étaient justes, il s’est empressé de mettre les autres participants en garde contre cette erreur de syntaxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation