Livraison de services

Lu dans Le Devoir de ce matin (soupir).

On a beau être pressé par le temps (toujours?), il est un peu décourageant de lire ce genre de choses dans un journal de bonne tenue. Enfin.

J’imaginais le citoyen en train d’appeler le gouvernement et de commander une brochette de services… Vous faites la livraison?

C’est le mot prestation que l’on aurait dû utiliser, un mot trop souvent oublié.

2 Thoughts on “Livraison de services

  1. Dans le numéro du 29 mai 2007, je relevais «livraison des soins de santé». Disons que je comprends votre réaction.

  2. Est-ce qu’il y a vraiment ici autre chose que l’association d’idées avec brochette?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation