Les mots orphelins

Le français n’en n’est pas à une contradiction près. Il existe bon nombre de verbes auxquels le substantif qu’on serait porté à lui associer n’a pas le même sens.

Dans un article précédent, nous avons vu qu’un accommodement peut être un arrangement à l’amiable, mais qu’on ne peut accommoder quelqu’un, sous peine de commettre un anglicisme.

Ce phénomène peut aussi toucher les adjectifs. Qu’on en juge. L’adjectif performant signifie « capable de hautes performances », selon le Robert. Il peut être utilisé autant pour un objet que pour une personne. Au risque d’en surprendre beaucoup, le verbe correspondant, performer, ne figure pas dans le Petit Robert ou le Petit Larousse. Il faut le débusquer dans le Grand Dictionnaire Larousse encyclopédique. Une autre surprise nous attend : le verbe s’emploie uniquement avec les objets.

Nous aurons donc un cadre performant incapable de performer.

Le verbe spécifier a pour sens d’exprimer clairement, en détail. Toutefois, l’adjectif spécifique ne peut vouloir dire « précis », sous peine d’anglicisme. Que signifie donc spécifique? Propre à une espèce.

Quant à brouiller les cartes, allons-y gaiement. La spécification est l’action de spécifier. Le Robert renvoie le lecteur à précision. Le verbe et le substantif n’ont pas le même sens que l’adjectif.

Commettre veut dire accomplir une action blâmable. Commettre un crime. Par contre, on ne peut parler de la commission d’un crime. Il faut plutôt dire la perpétration d’un crime. Avis aux policiers : soyez plus spécifiques précis.

Le verbe initier, au sens d’entreprendre quelque chose, est souvent frappé d’interdit par les amoureux de la langue française, qui y voient un anglicisme. Ce n’est pas tout à fait vrai, car le mot vient du latin initium, qui signifie « commencer ». Pourtant, une initiative est l’action d’une personne qui entreprend quelque chose.

Comme dirait Obélix, ils sont fous ces francophones!

Un dernier cas intéressant : formel et informel. On ne voit plus l’anglicisme qui se cache derrière l’expression réunion informelle. Encore une fois, l’anglais a déteint sur le français. Puisque informel a pris le sens de « non officiel, à bâtons rompus », on pourrait s’attendre à ce que son petit cousin formel ait le sens d’« officiel ». Les dictionnaires français ont accueilli le premier, mais pas le second. En effet, il y a grosso modo deux façons de définir formel : d’une précision sans équivoque; qui concerne uniquement la forme.

La langue administrative et celle des médias nous servent sur une base régulière régulièrement des phrases comme : « Le ministère a tenu une réunion formelle sur la question. » Correct en anglais, mais pas en français. Il faudrait reformuler : « Le ministère a organisé une réunion officielle à ce sujet. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation