La République d’Irlande

On voit cette appellation partout : dans les journaux, les dictionnaires; les politiciens l’utilisent parfois. Pourtant, elle n’existe pas officiellement. Bienvenue en République d’Irlande.

C’est ainsi que l’on appelle couramment cet État né en 1922, après la sécession avec le Royaume-Uni. Après des centaines d’années d’occupation par les Britanniques, les Irlandais obtiennent enfin leur pays, mais non sans un compromis déchirant : une partie du pays leur échappe toujours.

L’Irlande du Nord (faussement appelée Ulster, une région qui ne couvre pas toute l’Irlande du Nord) est peuplée en majorité par des protestants qui ne veulent en aucun cas être rattachés à la nouvelle république de Dublin.

Cette république, elle ne veut surtout pas être appelée Irlande du Sud; non, elle représente tous les Irlandais, même ceux du Nord. Pour bien marquer son indépendance, elle prend le nom officiel d’Irish Free State, l’État libre d’Irlande. C’est cette appellation qui est utilisée dans les traités et la correspondance diplomatique.

Par la suite, le régime de Dublin a tenté de restaurer le gaélique, sans grand succès d’ailleurs. Le pays a pris le nom d’Eire de 1937 à 1949. D’où le surnom de verte Érin, en français.

De nos jours, l’Irlande républicaine s’appelle l’Irlande tout court, encore une fois dans les traités et la correspondance diplomatique. Cette appellation crée une certaine ambigüité, car elle peut aussi bien désigner l’île au complet que le gouvernement de Dublin. De plus, elle met de côté l’Irlande du Nord.

On comprend pourquoi les rédacteurs se réfèrent constamment à la République d’Irlande. Il serait bien commode que Dublin adopte ce nom comme appellation officielle, mais ce n’est pas le cas. Bien entendu, on peut l’utiliser dans les textes courants pour éviter la confusion. Toutefois, son emploi dans un traité le rendra invalide en droit international parce qu’aucun État n’est inscrit sous ce nom aux Nations Unies.

Par exemple, si le Canada envoyait une lettre officielle à l’ambassadeur de la République d’Irlande, il créerait un petit incident diplomatique. L’Irlande pourrait envoyer une note de protestation au Dominion du Canada…

Bref, la République d’Irlande est pour l’instant un petit troll dans le vocabulaire diplomatique.

3 Thoughts on “La République d’Irlande

  1. Deux petites nuances :

    1. Vous semblez confondre la République et « l’Irlande républicaine ». Ce deuxième terme désigne les citoyens prorépublicains de la république ET de l’Irlande du Nord (parmi lesquels on trouve la faction radicale du Sinn Féin, ancienne vitrine politique de l’IRA), de même que « l’Irlande unioniste » désigne les citoyens probritanniques de l’Irlande du Nord ET de la république (en français, nous dirions « les royalistes »). « L’Irlande républicaine » n’a donc pas totalement mis de côté l’Irlande du Nord.

    2. La République, elle non plus, n’a pas abandonné les Irlandais du Nord : même si vous êtes né dans l’un des six comtés britanniques, vous avez droit à la nationalité irlandaise, dans les mêmes conditions que les citoyens nés dans la République. Du coup, de nombreux Britanniques d’Irlande du Nord choisissent de voyager sous un passeport irlandais, cette nationalité suscitant généralement moins d’inimitiés à l’étranger.

  2. Il est exact que la seule appellation officielle de l’Irlande est « Irlande ». C’est, par exemple, la seule appellation retenue à l’ONU.

    Toutefois, le Parlement irlandais a adopté en 1948 une loi qui dit que l’Irlande est une république.

    D’autre part, la constitution irlandaise mentionne à diverses reprises le « président de la République ».

    Dans ces conditions, l’appellation « République d’Irlande » (ou plutôt : « République irlandaise ») n’est pas fausse à mon avis, et elle peut être utile, dans un contexte familier ou journalistique, pour décrire le pays indépendant et bien le distinguer de la partie Nord de l’île.

    Si j’étais irlandais, je demanderais une révision de la constitution pour y introduire officiellement l’appellation « République irlandaise » tout en conservant l’appellation normale Ïrlande »… Mais les Irlandais, comme les Anglais, sont apparemment des pragmatiques… JR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation