Jour de l’An

Le nouvel an est bien entamé… mais faudrait-il écrire « le Nouvel An »? La façon de désigner le premier jour de l’année nouvelle (l’Année nouvelle?) met en scène les caprices du français quant à l’utilisation de la majuscule.

Le sempiternel jeu de bascule nous frappe encore de plein fouet : la majuscule qui alterne du générique au spécifique, selon la manière dont l’année est désignée.

La graphie jour de l’An est facile à retenir; elle va dans le même sens que toutes les expressions composées avec « fête ». Par exemple, on dira la fête du Travail, fête des Mères. Il s’agit donc d’une fête, d’un jour au sens générique dont le nom propre apparaît avec le spécifique Travail ou An.

Cette logique paraît indiscutable. Pourtant, nous dit Grevisse, l’Académie française écrivait Jour de l’An dans son dictionnaire de 1933, avant de se raviser en 1935 : jour de l’An. Il faut dire que le français tolère très mal la double majuscule dans ce genre d’expression, contrairement à ce qui se passe en espagnol, en portugais ou en italien, langues sœurs du français.

Dans l’expression le Premier de l’an, la majuscule est inversée, car, selon la Banque de dépannage linguistique, « Les synonymes Nouvel An et Premier de l’an ne comportent pas d’élément générique. ». La logique qui prévalait pour « jour » et « fête » n’existe plus.

La double majuscule de Nouvel An peut aussi s’expliquer par le fait que l’expression commence par un adjectif et que ce dernier n’est pas accidentel. On lui attribue donc une majuscule parce qu’il fait partie du nom propre. Ce genre de construction est fréquent en français : la Nouvelle-Calédonie et non pas la nouvelle Calédonie.

Bien entendu, on pourrait parler du nouvel an, du premier de l’an et du jour de l’an, comme le précise le Petit Robert. On avouera, cependant, que ces formulations tombent à plat; elles dépouillent le premier jour de l’année de tout caractère solennel et le banalisent comme on si parlait du 21 novembre.

La parcimonie des majuscules en français n’a pas sa raison d’être.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation