Interview

Le mot interview est plus utilisé en Europe, bien qu’on le lise parfois au Canada. De ce côté de l’Atlantique, on dit plutôt entrevue, mais cette francisation comporte quelques inconvénients.

Interview

Cet anglicisme s’applique dans le cas d’une entrevue que mène un journaliste en vue de publier un article. Point à la ligne.

Le substantif a engendré le verbe interviewer. Dans les deux cas, le contexte est clair. Exemple :

Bernard Pivot interviewe André Racicot (on peut rêver!).

Entrevue

Au Canada, on utilise surtout le substantif entrevue, nettement plus polyvalent. Il désigne la rencontre d’un journaliste et d’une personne… interviewée. Mais on peut également parler d’une entrevue d’embauche, d’une rencontre concertée de plusieurs personnes, d’un entretien.

Je ne crois pas qu’entrevue soit tellement polysémique, au point qu’il faudrait recourir à l’anglicisme interview. Quand on dit que Yannick Nézet-Séguin donne une entrevue à La Presse, tout le monde comprend.

Cependant, entrevue est en quête d’un verbe. Un journaliste peut-il entrevoir Yannick Nézet-Séguin? Ce dernier a-t-il été entrevu par le quotidien en question?

On verra plutôt des tournures comme celles-ci :

Interviewé par La Presse, Yannick Nézet-Séguin a annoncé la tenue de nouveaux concerts l’an prochain. Lors de l’entrevue, il s’est déclaré enchanté des performances de son orchestre. La semaine prochaine, notre reporter interviewera Kent Nagano.

Comme on le voit, l’anglicisme interviewer finit par servir de béquille.

One Thought on “Interview

  1. Bertrand on 14 septembre 2020 at 12:31 said:

    (Entre)vu de France :

    plus qu’une béquille, interview, car entrevue sonne fugace, inopiné, visuel (« vue »), peu porté sur les questions préparées en vue d’un article ou d’un enregistrement qui restituera… l’interview, cet interrogatoire éventuellement doux mais toujours consenti :

    « Au cours de leur entrevue au détour d’un couloir, Boris J. et Michel B. se seraient échangé des noms d’oiseau »
    mais :
    « André Racicot a été longuement interviewé par Indrid Riocreux sur les tenants linguistiques de la domination persistante du gauchisme culturel. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation