Incluant

« La bibliothèque est ouverte tous les jours, incluant le samedi. »

À première vue, cette phrase semble correcte. Pourtant, sur le plan syntaxique, elle ne l’est pas.

Le participe présent doit se rapporter à un substantif ou exprimer une action qui se produit en même temps. Or, dans le cas présent, les jours n’incluent pas le samedi; c’est plutôt la semaine qui inclut le samedi.

Autre exemple : « Le nombre de pages, incluant la page titre. »

Les pages n’incluent pas la page titre, une page ne peut en inclure une autre…

Ce genre de construction est en fait un calque d’including, qui, en anglais, est une préposition et non un participe présent. Ce qui explique l’emploi très libéral que les anglophones en font.

There were six rooms, including the kitchen.

Several persons, including my father, were invited.

The participants studied four planets, including Mars, Venus, Pluton and Saturn.

Dans les deux premières phrases, on peut traduire including par y compris, notamment, dont, entre autres.

La troisième constitue un bel exemple de l’emploi abusif de la préposition que l’on voit trop souvent en anglais. En effet, le verbe include signifie « comprendre », tout comme en français. Il ne peut donc pas être suivi d’une énumération complète.

En français, on dirait : « Les participants ont étudié quatre planètes : Mars, Vénus, Pluton et Saturne. »

Il faut donc faire preuve de prudence lorsqu’on emploie incluant. Pour éviter à la fois le calque et la rupture de construction, toujours se demander si la phrase est logique et à quoi au juste se rapporte incluant.

Two options were studied, including phasing out the project or moving on.

« Deux options ont été envisagées, c’est-à-dire mettre fin graduellement au projet ou aller de l’avant. »

Je remercie ma collègue Carole Dion de son aide dans la rédaction de cet article.

 

2 Thoughts on “Incluant

  1. Bonjour,

    Je lis toujours avec intérêt vos tweets et votre blogue. Votre billet sur « incluant » m’a particulièrement interpelé.

    J’ai toujours considéré suspects la plupart des emplois d’« incluant », leur préférant presque toujours « y compris », mais c’est la première fois que je lis un argumentaire comme celui que vous proposez. J’avoue que je ne suis pas sûr d’en comprendre toute la portée.

    En transposant deux exemples donnés dans une fiche de la Banque de dépannage linguistique

    http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2915

    je peux concevoir comme corrects les exemples suivants :

    « En incluant tout le monde dans la discussion, on arrive à prendre une meilleure décision. »
    « En n’incluant pas tout le monde dans la discussion, on risque de faire des mécontents. »

    Mais sans la préposition « en », ça me paraît moins évident. Si je vous comprends bien, il serait correct de dire :

    « La bibliothèque est ouverte toute la semaine, incluant le samedi. »

    Mais pouvez-vous donner d’autres exemples?

    Au plaisir de vous lire.

    • Andre Racicot on 9 janvier 2016 at 14:31 said:

      Vous avez bien compris! Il faut qu’incluant se rapport à un substantif. Dans votre exemple, on peut dire que la semaine inclut le samedi. Il n’y a donc pas de rupture de construction. Lorsqu’il est impossible de rattacher « incluant » à un mot précis, il vaut mieux ne pas l’employer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation