Frivole

Une personne frivole tient des discours légers et superficiels.

Dans le monde juridique, il n’est pas rare de rencontrer le terme frivolous pour qualifier une demande. Lorsque je traduisais pour le ministère de l’Immigration du Canada, une demande frivole n’avait rien à voir avec la superficialité. Elle était abusive et visait à profiter du processus de demande au statut de réfugié.

À l’époque, on qualifiait une telle demande de non fondée.

D’ailleurs, c’est dans ce sens que Meertens rend l’idée en parlant d’une action manifestement mal fondée; elle peut également être qualifiée de vexatoire, frustratoire (sic), abusive. Le lexicographe précise : un appel frivole est un appel abusif, mal fondé.  

Au fond, est « frivole » une action malhonnête visant à corrompre l’esprit de la loi. Certains feront le lien avec des poursuites-bâillons, malhonnêtes qui ne respectent pas l’esprit de la justice.

La cause semble donc entendue : frivole a toutes les apparences d’un anglicisme. Mais en est-il un vraiment?

Un petit coup d’œil dans les concordanciers permet de constater que frivole est souvent la traduction de l’anglais frivolous. Par exemple, une frivolous lawsuit devient une poursuite frivole, parfois qualifiée de vexatoire.

Une frivolous complaint se traduit par une plainte frivole ou futile.

Une affaire peut aussi être qualifiée de frivole tout comme elle peut être déclarée futile.

L’expression semble donc incrustée dans l’usage. Toutefois, une citation du Parlement du Canada indique que l’on peut traduire autrement :

Le tribunal, qui a été créé pour examiner ces questions, peut refuser d’étudier toute demande qu’il estime futile ou vexatoire (frivolous or vexatious).

Voyons voir comment le Dictionnaire de droit québécois et canadien d’Hubert Reid définit le terme en l’objet : « Se dit d’une action ou d’une procédure qui n’est pas sérieuse, qui ne repose sur aucun fondement juridique ».

Tout indique que frivole est là pour rester.

L’auteur tient à remercier Sara Tasset pour l’aide apportée à la rédaction de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation