Free-lance

Aujourd’hui, deux anglicismes dont on peut remettre en question l’utilité réelle.

Free-lance

Le néolibéralisme continue de ravager le monde du travail. Les employeurs préfèrent maintenant des employés contractuels à qui ils ne sont pas forcés plus tard de verser des pensions de retraite et autres avantages sociaux qui entravent la compétitivité.

Dans le monde cahoteux de la traduction, le recours à des free-lances devient une solution facile. C’est ainsi qu’on s’exprimerait dans un café parisien… et à New York.

Au Canada, free-lance n’est jamais employé par les francophones.

Un employé qui n’a pas de contrat de longue durée avec un employeur, pour reprendre la définition du Petit Robert, s’appelle un pigiste.

Un pigiste travaille à la pige. Qu’est-ce qu’une pige? Encore le Robert :

« Mode de rémunération d’un journaliste, d’un rédacteur rétribué à la ligne, à l’article. »

Alors pourquoi diable free-lance?

Customiser

Vous achetez une maison construite en série. Le vendeur vous propose tout de suite de la mettre à votre goût en choisissant tel type de rampe d’escalier, de l’érable pour le plancher du salon, une porte de garage différente, etc.

Il vous aide à customiser votre maison. Quoi?

Larousse :

Modifier la carrosserie d’une voiture ou d’une moto pour en faire un custom.

Un custom, vous dites? Jamais entendu chez nous. Il s’agirait d’un véhicule personnalisé, d’après les ouvrages de langue.

Un petit tour dans la Grande Toile nous apprend qu’on peut customiser des chaussures, un t-shirt et bien d’autres choses. La popularité de ce verbe étonne, d’autant plus qu’existe déjà en français le verbe personnaliser.

D’ailleurs, un tas d’objets peuvent être personnalisés. Le Petit Robert mentionne une voiture, un appartement, un plat cuisiné.

L’engouement pour customiser est vraiment inexplicable.

D’autant plus inexplicable qu’on peut aisément le remplacer, comme le signale la Banque de dépannage linguistique :

Particulariser, individualiser, adapter à l’usager, adapter au client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation