Fenêtre d’opportunité

Après le dépôt de son prochain budget, le gouvernement disposera d’une belle fenêtre d’opportunité pour déclencher des élections. On imagine la même expression dans les pages sportives pour parler de la possibilité d’échanger un joueur.

Expression absente du registre français, sauf ces dernières années. Et pour cause : ce n’est pas du français. De quoi parle-t-on au juste? Du moment propice, de l’occasion rêvée de déclencher des élections. Rien de plus.

La fameuse fenêtre d’opportunité sent le caoutchouc brûlé, elle est artificielle, elle relève d’une autre logique, celle de l’anglais.

Les correcteurs du journal Le Monde ont répertorié quelques tournures au fumet irrésistible avec le mot fenêtre.

Une fenêtre de tir pourrait avantageusement remplacer la hideuse fenêtre opportunité. Il s’agit du très bref moment pendant lequel on peut lancer une fusée dans l’espace pour qu’elle se place correctement en orbite. Par extension, cette fenêtre désigne une possibilité favorable pour prendre une décision politique.

La politique et l’amour partagent aussi une fenêtre de rencontre. En diplomatie, on réservera une fenêtre de rencontre entre deux chefs d’État.

Enfin, le monde des vignobles possède une fenêtre de maturité.

Quant au mot opportunité, il nous réserve encore de longs et vigoureux débats sur son sens véritable : le caractère opportun d’une chose, ou encore une possibilité, une occasion.

Je profite de cette belle opportunité pour vous signaler que cette dernière acception vient de l’anglais opportunity; à cela, j’ajouterais que l’Académie française accepte ce nouveau sens.

Certains y voient une belle occasion d’enrichir le français, tandis que d’autres préfèrent s’en tenir au sens traditionnel. À vous de choisir.

3 Thoughts on “Fenêtre d’opportunité

  1. Danielle Arsenault on 6 juillet 2016 at 10:38 said:

    Bonjour!

    J’ai beau chercher sur le site de l’Académie française, je ne trouve nulle trace de leur ouverture quant à ce sens inspiré de l’anglais…

    Vous avez un lien?

    Merci!

    • Andre Racicot on 6 juillet 2016 at 15:50 said:

      Je n’ai pas de lien, malheureusement. Je me souviens toutefois qu’un article dans le site employait « opportunité » au sens de « possibilité ».

  2. Tom Landry on 23 février 2018 at 15:54 said:

    La beauté de la fenêtre d’opportunité, c’est qu’elle pouvait se refermer… Ce qui était très imagé certes, mais aussi qui donnait une indication supplémentaire, à savoir que plus le temps passait, mois bonnes étaient les chances qu’un projet se réalise. On pourrait toujours utiliser parmi vos suggestions « fenêtre de tir » car c’est ce qui rapproche le plus du sens mentionné précédemment, mais en ces temps politiquement corrects, permettez-moi de douter de la réception de ce terme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation