Doublets

Le doublet peut être vu comme un procédé stylistique qui amplifie le discours. L’anglais et le français en partagent d’ailleurs un certain nombre :

  • First and foremost : D’abord et avant tout.
  • Cut and dried : clair et net.
  • Heart and soul : corps et âme.
  • Pains and aches : les douleurs et les maux.
  • Every nook and cranny : coins et recoins.
  • Safe and sound : sain et sauf.

On voit ici un effet d’insistance, puisque certains mots sont redondants. La redondance vient épauler le discours anglais ou français pour insister sur une notion, la mettre en vedette. Dans bien des cas, le français ne suit plus la parade et résume l’idée avec un seul mot.

Ainsi, Safety and security se rend généralement par sécurité, bien que dans certains contextes on fasse la nuance entre les deux termes. Mais le doublet sûreté et sécurité se voit rarement.

En français, la notion d’efficacité suffit le plus souvent. L’expression « efficace et efficient » s’inspire de l’anglais. Soit dit en passant, les deux mots ne sont pas de parfaits synonymes, car l’efficience est liée à l’économie de moyens.

Dans des textes économiques ou juridiques, la notion d’efficience peut être nécessaire.

Parlant de textes juridiques, l’expression Terms and conditions est un grand classique. Mais en français, on se contente des conditions ou des modalités

Certains doublets anglais témoignent du génie de la langue de Shakespeare; il est difficile d’être aussi concis dans notre langue et nous dépassons les deux mots. Parfois, il faut recourir à une périphrase. Quelques exemples :

  • Short and sweet : être bref; ne pas y aller par quatre chemins.
  • Day and age : de nos jours; à notre époque; par les temps qui courent.
  • Head and shoulders : dépasser d’une tête; dépasser de loin; être de loin supérieur; être à des années-lumière de…; laisser tout le monde derrière; aucun ne lui arrive à la cheville; avoir une bonne longueur d’avance.
  • Alive and well : être bien vivant; se porter très bien.
  • Neat and tidy : être bien rangé; être réglé comme du papier à musique.

Chute et fin de cet article.

One Thought on “Doublets

  1. Philippe Riondel on 28 janvier 2019 at 16:32 said:

    Outre le fait qu’il ne se justifie généralement pas, je dirais que le doublet « efficace et efficient » n’existe normalement pas en français en tant qu’expression établie. On ne le voit qu’à la suite de traductions serviles de l’expression anglaise. Sauf dans des contextes bien précis et en sachant pourquoi on décide de l’utiliser, il est donc normalement à éviter…

    À l’inverse, je rencontre souvent « at your own risks » dans mes traductions juridiques, que je rends systématiquement par le doublet idiomatique en français « à vos risques et périls ». « À vos risques », « à vos propres risques » ou « à vos seuls risques », bien que corrects syntaxiquement, ne sont pas des tournures naturelles ou usitées en français. L’expression consacrée est « À vos risques et périls », que certains réviseurs ne peuvent pas s’empêcher de tronquer, parce que l’anglais ne dit pas « périls »… ça me révolte. 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation