Développer

Il y a une trentaine d’années, lorsque je commençai à travailler dans le domaine de la traduction, le verbe développer, et son substantif développement, constituaient une nitro et une glycérine susceptibles de nous exploser en pleine figure.

Je m’explique. Le sens classique de développer était de « Faire croître, donner de l’ampleur… » comme l’explique le Petit Robert. Autrement dit, on ne pouvait développer qu’une chose qui existait déjà. Employer développer au sens d’élaborer, de concevoir constituait un anglicisme.

Il est intéressant de constater que le Multidictionnaire de la langue française et le Colpron des anglicismes défendent encore cette position.

Car les grands dictionnaires ont évolué. Les deux ouvrages donnent la définition traditionnelle du verbe, dixit le Petit Larousse :

Augmenter l’ampleur, assurer la croissance, l’extension de quelque chose; agrandir : Chercher à développer son usine.

Mais le même ouvrage donne aussi la définition suivante :

Assurer la production et la commercialisation d’un produit.

Développement

C’est dans ce contexte que le terme développement a vu lui aussi son sens s’infléchir pour rejoindre celui de la conception d’un produit. Par exemple, on peut dire qu’en cette triste époque de pandémie, les grands laboratoires pharmaceutiques ont développé des vaccins pour combattre la covid-19.

On a aussi vu apparaitre ces dernières années la notion de recherche-développement, qui s’inscrit en droite ligne avec cette acception de développer et de développement. La recherche-développement, c’est la conception et la mise au point d’un produit.

À mes débuts en traduction, on se méfiait également du mot développement dans le sens de l’évolution d’une chose. Parler des derniers développements était suspect. Pourtant, ce sens est bel et bien entré dans le Robert, qui donne l’exemple suivant : « Les nouveaux développements d’une affaire. »

***

André Racicot vient de faire paraître un ouvrage Plaidoyer pour une réforme du français.  Ce livre accessible à tous est la somme de ses réflexions sur l’histoire et l’évolution de la langue française. L’auteur y met en lumière les trop nombreuses complexités inutiles du français, qui gagnerait à se simplifier sans pour autant devenir simplet. Un ouvrage stimulant et instructif qui vous surprendra.

On peut le commander sur le site LesLibraires.ca ou encore aux éditions Crescendo.

2 Thoughts on “Développer

  1. Sabine Thuilleaux on 20 novembre 2020 at 18:55 said:

    On emploie beaucoup le terme development dans le domaine immobilier ou minier, et là,
    ce n’est pas toujours évident de traduire ce terme car on ne sait pas toujours précisément ce que l’auteur du texte anglais a en tête! Sabine

    • Andre Racicot on 23 novembre 2020 at 13:47 said:

      Très juste. Lorsqu’un terme a un champ sémantique étendu, cela peut engendrer de la confusion, dans certains contextes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation