Corporatif

Le milieu des affaires aime bien calquer l’anglais. Après tout, il s’agit de la langue des affaires et elle inspire fortement le français des gens d’entreprise. Certains y voient une marque de modernité; d’autres n’y voient que du feu.

Comment ne pas condamner la nouvelle Place Bell que l’on construira à Laval? Nous sommes en 2016 et on ne sait toujours pas que place ne désigne pas en français un immeuble commercial. Décourageant. Pourquoi pensez-vous que les caisses populaires ont évité l’anglicisme Place Desjardins et ont adopté le Complexe Desjardins?

Ce long préambule m’amène aux expressions corporation et corporatif, qui polluent cartes professionnelles et titres officiels.

En français, une corporation n’est PAS une entreprise commerciale. C’est un groupe de personnes exerçant un même métier, point à la ligne. Pour traduire corporation, on parlera de société, de compagnie, d’entreprise.

Une corporation professionnelle sera un ordre professionnel.

L’anglicisme corporation pâlit d’envie devant la prolifération sémantique produite par son rejeton corporatif. Les anglicisants s’en donnent à cœur joie.

Évidemment, corporatif définit ce qui est lié… à une entreprise. Le terme ne colle donc pas, puisqu’il s’agit d’un autre anglicisme.

Les variantes sont infinies.

Au pays du hockey, une loge corporative est une loge d’entreprise.

Les compagnies pratiquent l’évasion fiscale? Elles versent des primes faramineuses à des dirigeants qui échouent? On voit l’importance de préserver l’image corporative. Et si on disait l’image de marque? Beaucoup plus joli, non?

Après tout, les compagnies doivent donner le bon exemple et être de bons citoyens corporatifs, c’est-à-dire des entreprises citoyennes. Elles doivent avoir une bonne culture corporative, soit une bonne culture organisationnelle.

Pour ce faire, elles se doteront d’une Direction des affaires corporatives, autrement dit, des affaires internes. Cette direction offrira des services corporatifs, donc des services généraux, d’entreprise, organisationnels.

Corporatif peut également s’employer dans un sens plus large, notamment dans la littérature gouvernementale. Dans ce cas précis, les services corporatifs deviennent les services ministériels, gouvernementaux.

Comme on le voit, un peu de créativité permet d’éviter l’anglicisme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation