Centers for Disease Control and Prevention

La crise mondiale provoquée par la COVID-19, la grippe de Wuhan, met sur la sellette les Centers for Disease Control and Prevention. Les langagiers se demandent immédiatement s’il existe un titre officiel en français; s’il faut traduire; si on peut traduire.

Les réponses à ces questions sont : non; oui; oui.

En clair, les Centers for Disease Control and Prevention peuvent sans hésitation être traduits par les Centres de prévention et de contrôle des maladies.

Un mythe

J’ai entendu souvent dans le milieu de la traduction le raisonnement suivant : le français n’est pas langue officielle aux États-Unis, donc il ne faut pas traduire le nom des institutions officielles.

C’est un sophisme qui ferait reculer d’horreur tous les philosophes de la Grèce antique (confinés dans l’agora à cause de l’épidémie…). Comme je l’ai répété maintes et maintes fois dans mes cours, on traduit les réalités étrangères en français. Autrement comment parler du Japon? De la Chine? De l’Argentine? De la Namibie? De la Russie? En nommant les institutions par leur nom original?

Cela ne tient évidemment pas debout. Dans les faits, on traduit le nom des organismes étrangers par pure nécessité, pour arriver à se comprendre, peu importe que le français soit ou non langue officielle.

Les États-Unis

Comme ce sont nos voisins immédiats, en plus d’être la première puissance mondiale, il est normal qu’un grand nombre de leurs institutions soient traduites. Des appellations comme Maison-Blanche, département du Commerce, Agence de protection de l’environnement, Réserve fédérale américaine, Congrès, Parti démocrate sont traduites sans que personne ne sourcille.

Certaines organisations ne voient pour ainsi dire jamais leur nom traduit : la Food and Drug Administration; la Drug Enforcement Agency; la National Highway Trafic Safety Administration.

Pourrait-on traduire ces noms? Bien entendu! Mais il faut être conscient que des traductions comme l’Administration des aliments et des produits pharmaceutiques, bien que parfaitement correctes, ne sont pas retenues dans l’usage. Pour des raisons mystérieuses, elles ne sont pas traduites. Il serait préférable d’employer l’appellation anglaise, quitte à mettre entre parenthèses la traduction.

Pour d’autres organisations, il y a flottement : tantôt leur nom est traduit, tantôt pas. Parmi elles : le Massachusetts Institute of Technology, la Central Intelligence Agency, la National Aeronautics and Space Administration, le Federal Bureau of Investigation.

Le plus souvent, on verra des sigles pour désigner ces organisations : MIT, CIA, NASA, FBI. Mais il arrive que l’on voie aussi des appellations comme l’Institut de technologie du Massachusetts, l’Agence centrale de renseignement, l’Agence spatiale américaine, le Bureau fédéral des enquêtes.

Le cas des Centres de prévention et de contrôle des maladies rentre dans cette catégorie. On voit souvent l’appellation anglaise, sûrement parce que le rédacteur ne sait pas trop quoi faire. Mais, au risque de me répéter, le français est parfaitement acceptable.

La majuscule ou pas?

Autre question fondamentale : si je traduis une appellation américaine, dois-je utiliser la majuscule même si ce n’est pas un nom officiel? La réponse est très simple. On écrit bel et bien la Maison-Blanche, le Congrès des États-Unis, le Parti démocrate, etc. Ce ne sont pourtant pas des noms officiels.

Il convient donc de traiter les noms traduits comme des appellations officielles, sans quoi votre texte pourrait manquer d’uniformité.

One Thought on “Centers for Disease Control and Prevention

  1. David Glazer, trad. a. on 17 mars 2020 at 14:22 said:

    J’ai l’impression d’avoir un peu inspiré l’écriture de ce billet… 🙂
    Merci pour ces chroniques toutes plus enrichissantes les unes que les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation