Par le biais de

Le sens véritable de cette locution souvent employée semble échapper à bon nombre de rédacteurs et de traducteurs, et c’est dommage. On lit par exemple dans le site de Patrimoine canadien «Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine». Deux observations s’imposent : 1) l’envahissant communautés, expression vague à souhait (voir mon article) qui laisse le lecteur sur sa faim, que l’on aurait dû remplacer par régions, peut-être; 2) «par le biais des arts et du patrimoine», que l’on aurait pu facilement raccourcir de la manière suivante : «par les arts et le patrimoine».

Prise dans son sens propre, l’expression signifie employer un moyen détourné, artificieux, pour atteindre son but. Ni le Robert, le Larousse, le Multidictionnaire, le Trésor de la langue française, ne donnent le sens plus neutre de «par l’entremise de», qui tend à s’imposer dans l’usage.

Ici, les avis divergent. Certains considèrent qu’il faut se plier à l’usage, puisque c’est lui qui, en définitive, finit par s’imposer, tandis que d’autres estiment qu’il faut défendre le bon usage. Bien entendu, certaines expressions considérées jadis comme fautives ont fini par s’imposer et par entrer dans les dictionnaires, mais ce n’est pas le cas de par le biais de pris dans un sens neutre. Le Multidictionnaire de la langue française ainsi que la Banque de dépannage linguistique de l’Office québécois de la langue française considèrent même que l’expression ne devrait pas s’employer de manière neutre. J’abonde dans le même sens, car la neutralisation de biais entraîne une perte de sens et de nuance.

Voici quelques exemples dans lesquels par le biais de est employé correctement.

  • Le voleur s’est infiltré dans l’usine par le biais de la ruse.
  • Elle a obtenu son poste par le biais d’un ami.
  • Ce conseiller municipal s’est enrichi par le biais de la prévarication.

 

4 Thoughts on “Par le biais de

  1. Hélène Lamoureux on 9 mai 2013 at 15:22 said:

    Bonjour,

    Les deux dernières phrases du troisième paragraphe me semblent contradictoires à cause du « que » (les lettres majuscules sont de moi) ;

    […] considèrent même que l’expression ne devrait s’employer QUE dans un sens neutre. J’abonde dans le même sens, car la neutralisation de biais entraîne une perte de sens et de nuance.

    Avez-vous plutôt voulu écrire :

    […] considèrent même que l’expression ne devrait PAS s’employer dans un sens neutre. J’abonde dans le même sens, car la neutralisation de biais entraîne une perte de sens et de nuance.

    Un détail m’a-t-il échappé?

    Hélène

    • Andre Racicot on 9 mai 2013 at 15:31 said:

      Vous avez parfaitement raison et j’ai corrigé l’article en conséquence. Merci!

      • Hélène Lamoureux on 9 mai 2013 at 16:20 said:

        J’aime beaucoup vos chroniques. Comme vous pouvez le constater, je les lis attentivement!

  2. Carol Lachance on 15 novembre 2013 at 09:29 said:

    André,
    Encore aujourd’hui, j’ai mis un lien vers ta chronique dans mes commentaires destinés à un traducteurs. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation