Aller en élection

Le gouvernement conservateur a choisi d’aller en élection dès le début d’août pour s’offrir une campagne plus longue. Ainsi s’exprime-t-on en anglais.

Plus correctement, on pourrait dire que le Canada va aux urnes, qu’une élection été déclenchée.

Qui donc ira aux urnes? Les voteurs, diront certains. Non, les électeurs. Ils se rendront aux polls, non, aux bureaux de votation…  Vous voulez dire les électeurs et les bureaux de scrutin. Cette année, le vote par anticipation est très populaire.

Comme les élections ont maintenant lieu tous les quatre ans, le prochain gouvernement aura donc un mandat (et non un terme) de la même durée.

Autant les électeurs devront mûrement réfléchir avant d’aller voter, autant rédacteurs et traducteurs devront y penser deux fois avant de tomber dans les pièges dont il est question dans ce billet.

En terminant, les Canadiens choisiront les députés de la 42e législature, et non du 42e Parlement, autre anglicisme insidieux.

4 Thoughts on “Aller en élection

  1. Suki on 21 juillet 2015 at 21:15 said:

    Excellent billet, tout à fait le genre que j’aime lire. Et puisque nous y sommes : les élections ont maintenant lieu tous les quatre ans (et non « à » tous les quatre ans). 🙂

  2. Lucie on 3 août 2015 at 11:06 said:

    Est-ce que bureau de vote est bon? (bureau de votation sonne vraiment bizarre, heureuse d’apprendre que c’est une faute!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation