Actuellement

L’emploi abusif d’adverbes est une faute courante. Les adverbes viennent appuyer le discours et leur importance est indiscutable. Toutefois, on peut facilement en abuser. L’adverbe peut nous faire oublier l’existence d’un verbe puissant qui se suffit à lui-même.

Le gouvernement veut se débarrasser complètement du trafic de drogues.

Le gouvernement veut éradiquer le trafic de drogues.

L’adverbe le plus inutile est sans aucun doute actuellement. Lorsqu’une action se déroule au moment où le rédacteur l’évoque, il devient inutile de préciser qu’elle a lieu actuellement.

Le ministère de la Justice étudie actuellement le dossier pour déterminer si des poursuites doivent être entamées.

La police mène actuellement une enquête sur cet incident.

Les commentaires en direct, la langue parlée en général, constituent un terreau fertile aux redondances adverbiales. Certaines deviennent des tics langagiers. Variations sur le thème d’actuellement.

«Au moment où on se parle…». Parfois amené ainsi : «En ce moment…».

Le rédacteur consciencieux traquera les adverbes et les locutions que l’on pourrait qualifier d’évidences. Un discours aéré est toujours plus clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation